2013 / Construction de 20 logements collectifs ; ZAC Courtil Brécard, St Marc, ilôt C ; St Nazaire (44)

Livraison 2013
Maître d’ouvrage : Groupe Brémond, Vigneux (44)
Architecte mandataire : Agence GUINEE*POTIN
BET : SIO
Economiste : CDLP
Aménageur : SONADEV
Urbaniste : Agence In Situ
Surface SHON : 1507m²
Surface SHAB : 1160m²
Coût travaux H.T. : 1 682 000€ HT soit 1450€/m² SHAB HT

Située au Sud-Ouest de la commune de Saint-Nazaire, la ZAC du Courtil Brécard dans son écrin de verdure, se trouve à quelques centaines de mètres du coeur du bourg de Saint-Marc et de la plage de M. Hulot. Le site est caractérisé par un paysage rural avec la présence d’une trame bocagère. Ce patrimoine végétal est maintenu au maximum pour créer des filtres visuels et constituer des terrains attractifs pour les futures constructions comme le cas de la clairière qui se trouve à l’Est de la nouvelle école publique Chateaubriand. Les constructions s’organisent autour de cet espace naturel et végétal dans un dégradé de morphologies, ouvrant la clairière aux espaces alentours et offrant des vues depuis chaque nouvelle construction. Les 20 logements collectifs construits à l’orée de cette clairière jouissent pleinement de cet emplacement privilégié.

Prenant la mesure du plan urbain et du site, le projet s’inscrit dans le respect des prescriptions urbaines et paysagères du plan de l’urbaniste IN SITU : gabarit, emprise, volumétrie, respect des trames paysagères. Le bâtiment se dévoile bordé au Sud et à l’Ouest par de grands arbres dans une clairière. Sa configuration en «L» conforte son rôle de rempart protecteur de cet espace naturel face à l’activité urbaine. Le fractionnement de la volumétrie générale décompose les typologies et réduit l’effet «masse» du bâtiment pour une intégration sensible. Le projet est pensé à travers des notions de résidence par la qualité de ses accès et des prolongements extérieurs privatifs côté clairière : Ruelle desservant les entrées privatives de chaque logement individuel, galerie largement éclairée naturellement desservant les collectifs, jardins privatifs pour les logements individuels en rez de chaussée, loggias et terrasses pour les logements collectifs aux étages.