2015 / Démolition de 24 logements et construction de 56 logements collectifs et 3 logements individuels ; Nantes (44)

Concours 2015 : Non retenu
Maître d’ouvrage : Nantes Habitat
Architectes mandataires : Guinée-Potin Architectes
Architectes mandataires : DETROIT Architectes
Paysagistes : Guillaume SEVIN Paysages
Bureau d'études : ISATEG
Surface SHAB : 3800m²
Coût travaux H.T. : 5 650 000 €

Image : Air Studio

Le parti pris a été de créer deux ensembles bâtis rythmés, côté pair et impair de la rue Francis Leray, laissant place à des porosités entre les immeubles, permettant ainsi des vues sur l’intérieur paysagé de d’ilot, et des apports de lumière généreux.
Leur implantation respecte un alignement sur rue afin de proposer une séquence paysagère la plus large possible à l’arrière des immeubles.

Nous apportons donc une réponse « volumétrique » en fragmentant les volumes sur la rue Francis Leray, de façon à y créer une transition entre programme collectif et habitat individuel environnant.

L’ensemble de logements collectifs, sur le côté Est de la rue Francis Leray est découpé en 2 entités, bâtiments G,et H et en 3 entités, côté Ouest, bâtiments C,D, et E.
Il propose une résidentialisation du RDC dédiée aux usagers des immeubles, en abritant les stationnements vélos, halls, accès privatifs, tous éclairés naturellement.
Le rez de chaussée se distingue par sa chromatique et sa brillance, devenant ainsi un signal fédérateur et décoratif, à l’échelle du piéton sur la rue Francis Leray.

Les immeubles ont chacun leur entité et des façades subtilement différentes, ce afin d'individualiser au maximum chaque habitation.

Les immeubles empruntent aux avoisinants les volumes et échelles : la fragmentation des bâtiments C, D, et E, que nous qualifions de ‘maisonnées’ sont issues des maisons de la rue des Agenêts, les ‘immeubles urbains’ de la rue des 3 rois sont réinterprétées dans les bâtiments G et H de la rue Leray, tandis que les maisons rue des Chambelles empruntent le vocabulaire d’une architecture pavillonnaire de faubourg.